Ce procédé convient à la réparation par ex. de nids-de-poule, de gonflements dus au gel, d’affaissements, de défoncements des bords de chaussée, d’arrachements du revêtement de surface et de faïençages dans les revêtements en enrobés. Il permet de réparer durablement des dégâts, de maintenir la sécurité routière et de rénover le revêtement. Il permet également de préparer le revêtement de chaussée pour d’autres travaux de revêtement.

A - Soufflage

La partie endommagée est libérée des poussières et des saletés avec de l’air comprimé ou en plus avec un dispositif de pulvérisation d’eau.

B - Pulvérisation d’un liant

Une émulsion de bitume est pulvérisée de façon régulière sur la surface nettoyée afin de créer une liaison optimale avec le support.

C - Remplissage avec un mélange d’émulsion et de gravillons

Emulsion de bitume et de gravillons de haute qualité est effectuée dans la tête de mélange puis projeté dans la cavité à l’aide de l’air comprimé. Lorsque les dommages sont plus importants, des gravillons 4/8 ou 6/10 sont utilisés dans la partie inférieure et des gravillons 2/4 dans la partie supérieure.

D - Gravillonnage

Pour empêcher l’adhérence des gravillons aux pneus lors de la remise à la circulation, la surface traitée est revêtue de fins gravillons 2/4.
La surface reparée doit être immédiatement compactée à l’aide d’un compacteur afin d’assurer une liaison optimale et ainsi réduire au maximum le rejet de gravillon.